Livraison offerte dès 69 € en France

Mer

Les pêches en mer sont multiples:de la pêche à pieds pour les crustacés et les coquillages aux pêches exotiques des grands poissons à rostre en passant par les gobies de nos enfances puis les daurades et les loups ....Quand vous pêchez du bord vous pouvons pratiquer les techniques suivantes:Pêche aux leurres des différents poissons chasseurs comme les loups ( ou bar ), les oblades, les liches, les sérioles, les maquereaux, les chinchards, les pélamides, calamars,seiches .....Les pêches au posé à partir des digues où de la plage pour le surfcasting aux appâts naturels.Les pêches aux flotteurs, de jour comme de nuit, avec des vers marins ou des vifs.Les pêches à pieds ou au filets pour les côtes océaniques.Quand vous pêchez à partir d'une embarcation vous multipliez les postes de pêche praticables et vous pouvez traquer d'autres espèces de poissons, notamment les pélagiques rarement accessibles lors des pêches du bord.Pêches des carnassiers de mer, pêche à soutenir, pêche à la traine, pêche exotique,pêche par grands fonds et pêches des céphalopodes ne pourrons que vous procurer d'intenses plaisirs et émotions.

Sous-catégories

  • Carnassiers mer

    La pêche aux leurres sur les chasses : Une des techniques les plus passionnantes. Cela ressemble plus à de la traque qu’à de la pêche. Avec cette technique, le pêcheur devient chasseur. Il doit observer et interpréter rapidement le moindre signe qui le rapproche des poissons en chasse. Des groupes de mouettes et de goélands qui se déplacent vers un point précis et qui plongent, des taches graisseuses et des écailles sur l’eau bleue, des remous sont autant d’indications sur la présence des prédateurs. Alors là, pas de temps à perdre, canne et moulinet bien en mains, lancer parfait avec un leurre qui atterrit juste derrière la chasse, début de récupération et le choc dans le poignet avec en prime le frein du moulinet qui se met à chanter. Le bonheur quoi !

  • Surfcasting

    Le surf casting dont la traduction littérale est «  lancer dans la vague » est une pêche pratiquée sur tous les littoraux. La technique consiste à propulser, à l'aide d'une canne de surfcasting puissante et d’une longueur moyenne de 4.50 m les appâts dans les vagues qui attendent les poissons venant au bord pour se nourrir. Les touches sont visibles sur la canne posée sur une pique ou un trépied. Cette pêche se pratiquant dans les vagues donc dans des zones de turbulence, on utilise un plomb dit plomb-grappin muni de trois ou quatre branches qui va stabiliser la ligne en accrochant le fond sableux. Elle connait d'autant plus de succès si la mer est forte, la nuit, au lever et coucher du soleil et si l'on s'attache à utiliser pour appâts des vers ou coquillages présents dans les zones pêchées.

    La ligne est généralement composée d'un corps de ligne sur lequel sont attachés un ou plusieurs hameçons et en partie finale est fixé le lest. Le montage (hameçons, plomb grappin, perles, etc.) sera fonction du site de pêche, du poisson recherché et des conditions climatiques (vents, courants...)

    Les espèces le plus souvent traquées en Europe sont les bars ou loups, les sars, les dentis, les daurades royales, les daurades grises ainsi que les poissons plats (soles, plies,turbots).

    Pour lancer sa ligne, le pêcheur pénètre plus ou moins dans la mer, généralement vêtu d'un waders étanche protégeant jusqu'au haut du corps.

  • Pêche au posé

    La pêche au posé ou à la calée est sans doute les techniques les plus pratiquées en bord de mer. Le but est de poser un montage plombé et armé avec un appât (arénicoles, durs, vers américains, bibis, mourrons, coquillages etc) sur le fond à plus ou moins grande distance. Les moulinets seront dotés de larges bobines peu profondes pour gagner en distance. Les cannes de 3.50 m à 4.5 m devront avoir une puissance entre 40 et 200 gr. Les poissons visés seront principalement les sparidés (daurades, marbrés, sars), les poissons plats (soles, turbots, carrelets) mais également les bars.

  • Pêche verticale & jig

    La pêche au jig est la pêche moderne en bateau. Descendue droit de l’ancienne pêche à la dandine, la pêche au jig est plus violente et plus épuisante. Par contre, elle peut rapporter de bien beaux poissons : Dentis, sérioles, cabillauds, chapons etc.La technique consiste à animer verticalement un leurre long et plus ou moins lourd qui imite une proie blessée et que l’on appelle jig. Canne et moulinet devront être performants car énormément sollicités.Il est apparu depuis 6 ou 7 des pêches verticales moins violentes avec les madaïs et les inchikus qui sont des leurres qui nécessitent une animation beaucoup moins agressive.

  • Pêche à la traine

    Pour les heureux pêcheurs qui possèdent un bateau en mer, la pêche à la traîne est une technique qui permet de tenter tous les poissons chasseurs.

    Les techniques sont variées en fonctions des postes et des poissons recherchés. La traine lente à la criminelle sur les fonds sableux de la Camargue à la peau pour les loups, la traîne hauturière rapide pour les thons, la traîne au downrigger aux vifs pour les liches et sérioles …

    Les puissances des cannes s’adaptent aux poissons recherchés et aux leurres utilisés.

    De tous les facteurs présents au sein de l’équipement afin d’éviter les casses j’attire votre attention sur : La qualité du frein du moulinet et son réglage, la réalisation des nœuds et la qualité des hameçons.

  • Grands fonds

    La pêche dans les grands fonds est, comme son nom l’indique, une pêche en eau profonde. Pratiquée au mouillage ou en dérive, cette pêche verticale permet de prospecter des fonds sous-marins au-delà de 200 m et jusqu’à plus de 1000m en fonction du matériel de pêche utilisé.

  • Pêches Exo & Voyages

    Les pêches exotiques permettent la recherche des poissons trophées qui hantent les eaux des contrées lointaines et ensoleillées. Que ce soit en mer ou en eau douce, les dépaysements et les sensations seront totales. Mais après tout c’est bien ce que recherchent les pêcheurs voyageurs. Tous les continents et les îles possèdent leurs centres de pêche. Toutes les techniques de pêches sont praticables en fonction de votre destination : Pêche à la mouche, Pêche à la traine, Pêche aux leurres sur les chasses, pêche à soutenir ...

  • Pêche au flotteur

    La pêche au bouchon ou au flotteur : C’est la technique du pêcheur débutant. Une canne, du fil, des plombs, un hameçon armé avec un appât et gare à vous girelles, serrans, rascasses et autres poissons de roche. Un peu plus tard en affinant la technique on ne parlera plus de pêche au bouchon mais plus sérieusement de pêche au coup (avec des cannes télescopiques ou à emmanchements de grande longueur mais très légères) et de pêche à l’anglaise ou à la bolognaise (avec un moulinet pour pêcher plus loin). Hormis les poissons de roche, les mulets seront les plus convoités.

  • Pêche Rockfishing

    Le Rockfishing est en vogue depuis ces toutes dernières années. Le Rockfishing est une pêche «Finess» qui consiste à pêcher aux leurres ou aux appâts naturels dans les endroits encombrés avec un matériel ultra léger. Cette pêche permet de capturer des poissons de roches carnassiers avec une technique de pêche active et ludique. Prenez une canne à pêche d'une grande sensibilité pour le plaisir des sensations sur des petits poissons combatifs.

  • Pêche à soutenir

    La pêche à soutenir est la pêche bateau par excellence. Toute la famille peut y participer et on ne s’en prive pas du côté de Marseille. Pêcher les poissons de roche à la palangrotte pour faire la bouillabaisse est une institution. Une canne sensible de type buscle , un moulinet avec une grande vitesse de récupération, un plomb terminant un bas de ligne avec plusieurs hameçons montés en potence armés de vers ou de morceaux de gambas et à nous la bonne soupe !Des poissons plus conséquents peuvent être tentés par des fonds plus importants avec des cannes plus puissantes comme par exemple les congres.

  • Pêche Eging

    La pêche des céphalopodes s’adresse à la pêche des calamars, des seiches et des poulpes Il s’agit d’une pêche de lancer ramener avec des leurres. La différence avec la pêche traditionnelle aux leurres tient dans le fait que les leurres nommés turluttes sont différents. Ils ne sont pas armés avec des hameçons mais avec des grappins ou couronnes qui retiennent l’animal par les tentacules. Ces leurres ressemblent souvent à des crevettes, e nom moderne ce cette technique venue du Japon se nomme le Eging. On peut également pratiquer des pêches aux flotteurs lumineux la nuit avec des calamarettes agrémentées de sardines.

  • Pêche à pieds & engins

    La pêche à pieds est une des pêches les plus ludiques qui attire les pécheurs de tous âges sur tous les littoraux assujettis aux marées. Les « armes « sont variées : Havenet, bichette, foëne,  crochet, grappin, râteau, fourche, bêche, griffe, cuiller …

    La récolte est variée est bien souvent savoureuse : Coquillages variés, crabes, crevette, homard, congre, poulpes …

    Un seul inconvénient… la marée haute revient toujours trop tôt !

Filtres actifs